Tous les projets

Jardin Flottant à Rotterdam

Contexte

La ville de Rotterdam s’est engagée à améliorer la qualité de ses eaux d’ici 2021, par ailleurs la ville manque crucialement d’espaces verts. L’entreprise Urban Green a proposé l’idée originale de réinvestir les canaux désaffectés de la ville en y implantant des structures végétalisées flottantes, qui seraient un atout pour la vie au-dessus comme au-dessous de l’eau. Un premier prototype a été implanté en 2015 dans le canal Buizengat. Il est composé de 8 bacs remplis de terre et plantés de végétation terrestre, entourés d’un treillis où se développe une végétation semi-aquatique dont les racines poussent dans l’eau, créant un habitat pour la faune aquatique. Le tout est organisé autour d’un espace central vide qu’Ecocean a équipé de 4 Biohut.

Intérêts et objectifs

La zone centrale du jardin est particulièrement adaptée au développement des jeunes poissons car elle est protégée du courant et ouverte sur l’extérieur. En revanche les parois des bacs formant cet enclos protecteur sont entièrement lisses et offrent donc peus d’opportunités d’abri et de nourriture. Equiper cette zone de Biohut a permis de la valoriser, et apporte une forte plus-value au jardin en diversifiant l’habitat frayère et nurserie disponible : d’une part le substrat mou fournit par les racines sur la bordure externe du jardin, d’autre part le substrat dur fournit par les grilles et les coquilles des Biohut sur la bordure interne.

Résultats des suivis scientifiques

Un premier suivi a été mis en place par le Bureau Waardenburg en 2016. Les résultats ont validé la fonction nurserie du jardin, une concentration particulièrement forte de juvéniles ayant été observée dans la zone. 22 espèces ont été recensées en tout. Par ailleurs, la présence du jardin a entraîné une forte diminution du taux de capture de l’espèce invasive locale dans le canal (de 78% en 2015 à 30% en 2016) confirmation que la complexification de l’habitat est un outil de lutte efficace contre la prolifération d’espèces invasives. Des pontes de perches ont également été observées. Un deuxième suivi a été réalisé par Ecocean en juillet 2017 et visait à étudier l’impact spécifique du Biohut. Il s’avère que la zone centrale équipée de Biohut est celle où l’on rencontre la plus forte concentration de juvéniles (principalement des perches et des gardons en juillet). Un suivi faune-flore fixée sur un Biohut a révélé la présence de deux espèces de crabe ainsi que de 5 juvéniles d’anguille. La forte densité de macro-invertébrés présents dans le coquilles suggère en outre que le Biohut représente une très bonne source de nourriture pour les juvéniles.

Retombées du projet

A long terme, plusieurs centaines de mètres de jardins flottants supplémentaires devraient être mis en place, au plus tard en 2021. L’intérêt du Biohut ayant fait l’unanimité au sein de partenaires du projet, il est probable que ces futures structures seront également équipées, assurant un large déploiement de la technologie Biohut dans la ville de Rotterdam.

Téléchargement

Fiche Projet Jardin flottant Rotterdam (PDF)

CALAIS 2015

CALAIS

Extension du port de Calais : lancement d'une phase de test réalisée sur le port actuel pendant les travaux avant d'installer des Biohut® sur la nouvelle zone gagnée sur la mer.

NUAMCE

NUAMCE

NUrseries Artificielles Marines Côtières Expérimentales Le projet vise à finaliser trois nouveaux types de solutions (Biohut Digue, Mouillage et Emissaire) permettant d’améliorer les fonctions écologiques et la biodiversité des infrastructures maritimes.

CASCIOMAR

CasCioMar

Pêche de post-larves à Marseille, Cassis et La Ciotat par des pêcheurs locaux puis élevage en ferme de grossissement (Marseille) et repeuplement en milieu naturel sur ces 3 mêmes zones.

DIGUE CHERBOURG

Digue Cherbourg

Installation et suivi écologique de Biohut® Digue installés dans deux zones aux caractéristiques différentes à Cherbourg.

BALTIMORE

Etats Unis - Baltimore

Premier déploiement de la technologie Biohut® aux États-Unis.

ZOE

Guadeloupe

Etude de faisabilité visant à établir le potentiel écologique, économique et social de la technique de PCC en Guadeloupe.

CAPTILARVES

France Haute Garonne - Lac Lamartine

Etude de faisabilité pour la pêche au CARE en eau douce.

LANDEAU

France - Lagune du Brusc

Repeuplement sur herbiers revégétalisés et étude du rôle de nurserie de la lagune du Brusc

Projet NAPPEX

Mer Méditerranée - 6 ports

Projet de recherche visant a établir le gain écologique de la technologie Biohut® par l'installation de 192 modules répartis dans 6 ports méditerranéen.

Projet GIREL 3R

France - Grand Port Maritime de Marseille

Etude des gains environnementaux des procédés de restauration écologique BioRestore® et Biohut® (60 unités) dans le Grand Port Maritime de Marseille.

RESPIRE

Mer Méditerranée - 23 ports

Réseau de surveillance du recrutement des poissons et de l'environnement marin. Déploiement de Biohut® dans 23 ports.

Madafia

Madagascar - Canal du Mozambique

Etude de faisabilité pour l'exportation depuis Madagascar vers la France de poissons d'aquarium collectés et élevés avec la technologie PCC .

IAMC

Italie - Sicile

Etude de la dynamique de population des animaux marins côtiers locaux ainsi que la connectivité entre les écosystèmes.

RUNSEASCIENCE

Océan Indien - Île de la Reunion

Ecocean a transferé son savoir-faire en PCC à l’entreprise Hémisphère Sud.