Restauration écologique

Un milieu marin sinistré

Une problématique en constante évolution

Depuis les années 50, le nombre d’espèces marines en danger n’a cessé de croître et le capital naturel de poissons a fortement diminué. Les causes de ce phénomène sont nombreuses : parmi elles on peut citer la pollution, la destruction des habitats, le changement climatique, l’apparition d’espèces envahissantes, et bien sûr la surexploitation des ressources marines, dont le taux actuel dépasse le taux optimal d’un facteur trois à quatre. Certains scientifiques annoncent même qu’en 2050 la quasi-totalité des stocks de poissons aura disparu !

LA-CONSERVATION-NE-SUFFIT-PLUS,-IL-FAUT-« RÉPARER »,-AIDER-L’ÉCOSYSTÈME-!

Les ressources arrivent à un seuil critique, la conservation ne suffit plus, il faut « réparer » l’écosystème !

Actuellement, plus de 50% de ces stocks sont exploités à leur rendement maximum soutenable, et 32% sont considérés comme surexploités, épuisés ou en reprise. Or, nous sollicitons chaque jour davantage un peu plus cette ressource… En conséquence, la conservation des ressources naturelles et particulièrement de la ressource marine ne suffit plus, et un effort de « réparation » doit être apporté.

Les collectivités locales, les industriels et les aménageurs côtiers en première ligne

Les collectivités locales, les industriels et les aménageurs côtiers portent de nombreux enjeux du domaine marin. Ils devront adapter leurs infrastructures pour qu’elles contribuent de manière positive aux espaces naturels et à une amélioration des milieux marins alentour. Ils vont devoir anticiper les changements climatiques, favoriser l’acceptabilité sociétale et in fine contribuer au bon état écologique. L’intégration de contraintes environnementales associées à la ressource en poissons devra être prise en compte dès la conception des aménagements.

LES-COLLECTIVITÉS-LOCALES,-LES-INDUSTRIELS-ET-LES-AMÉNAGEURS-CÔTIERS-EN-PREMIÈRE-LIGNE
LA-DIRECTIVE-CADRE-EUROPÉENNE-SUR-LA-STRATÉGIE-DU-MILIEU-MARIN

La directive Cadre Européenne sur la stratégie du milieu marin

La récente Directive Cadre européenne sur la Stratégie du Milieu Marin (DCSMM, 2008) a pour objectif le bon état écologique des zones marines côtières pour 2020. Elle complète la Directive Cadre sur l’Eau (2000). En plus d’approfondir la surveillance et la connaissance de l’état du milieu, elle porte aussi sur l’interaction des activités et des aménagements anthropiques avec les écosystèmes. Cette directive mentionne également la recherche de solutions de restauration des milieux dégradés.

Nos solutions de restauration

Innover pour le repeuplement des populations halieutiques

Face à l’effondrement constaté des stocks, les solutions proposées par Ecocean ont toutes le même objectif : booster le recrutement des poissons. Pour cela nous avons développé 2 solutions qui se complètent. BioRestore pour repeupler les populations de poissons et Biohut, des habitats artificiels pour redonner les fonctions de nurseries perdues par des aménagements côtiers.

2 Solutions complémentaires

BioRestore®: procédé complet de capture & culture de post-larves et de repeuplement marin sur des habitats d’émancipation.

Biohut® : Gamme d’habitats artificiels offrant le gîte et le couvert afin de favoriser le taux de survie des larves et ainsi redonner la fonction de nurserie à des zones endommagées par l’homme (Ex : Ports)

Nos solutions permettent de répondre aux problématiques décrites dans les différents documents cadres émis récemment par les structures institutionnelles européennes et françaises et aux enjeux stratégiques couvrant :

 

  • La limitation des impacts sur les ressources – ici en poissons côtiers, pour les préserver en qualité et en quantité
  • L’optimisation de la gestion entre ressource et besoin – ex : ports versus pêcheurs
  • La maîtrise du développement des activités économiques multiples en littoral : demande en anneaux, énergie marine, plateformes, extraction de granulats etc.
  • L’information et la sensibilisation du grand public aux enjeux du respect de la biodiversité marine.

A découvrir : La 1ère publication scientifique de rang A qui avère l’efficacité des Biohut ® dans les ports

Carte des ports équipés en Biohut en 2019

Pour plus d’information sur les nurseries artificielles en milieu portuaire, consulter notre site www.nappex.fr