Ni Béton Ni plastique dans les nurseries d’Ecocean

Ni Béton Ni plastique dans les nurseries d’Ecocean

Pourquoi Ecocean n’utilise ni béton, ni plastique dans ses nurseries marines Biohut © ?

 

De nombreux articles sont récemment sortis dans la presse nationale (#Figaro, #20minutes, #ifremer) faisant état de solutions de nurseries artificielles élaborées à partir de béton ou de plastique (polypropylène).  D’autres utilisent des polyamides.  Pour Ecocean, ces matériaux sont sources de nuisances avérées pour l’environnement :

 

Pour le béton :

  • Sa fabrication nécessite une très grande quantité de sable, ressource en forte tension. En effet, c’est actuellement la deuxième ressource la plus utilisée au monde après l’eau. C’est une ressource qui se régénère lentement (à l’échelle de centaines de milliers d’années) et très peu recyclable. Aujourd’hui, la raréfaction des carrières terrestres, les impacts de leur extraction en mer et les inquiétudes et contestations des populations locales confirment l’urgence de se tourner vers des solutions alternatives à l’extraction de sable.

Lire : Ademe –Réseau Synapse –Note de veille N°1 Janvier 2019

  • Le ciment qui le compose intègre par ailleurs divers adjuvants (ou additifs) chimiques nocifs pour l’environnement.

 

Pour les plastiques :

  • Aucun plastique n’est biodégradable dans le milieu naturel ! Le plastique qu’il soit biosourcé ou issu de ressources fossiles se fragmente en microplastiques qui sont ingérés par les organismes vivants. Les tortues n’aiment pas manger le plastique, qu’il soit biosourcé ou non !

Lire : Les huitres menacées par les microplastiques – IFREMER

 

  • Ces déchets plastiques sont l’une des principales causes de pollution du milieu marin, au point d’en faire un descripteur de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (Descripteur 10 DC2 : Microplastiques). Le plastique représente 80 à 85 % du nombre total de déchets marins sur les plages et la quasi-totalité des objets flottants en mer.

Lire : Rencontres Clora 2019 – François Galgani IFREMER – Plastiques et Océans dans le contexte de l’économie circulaire

  • Les plastiques sont de fait très peu recyclables (seuls 10 % des plastiques dans le monde sont effectivement recyclés – source :  SeaPlastic) et très difficilement valorisables après un séjour prolongé en milieu marin. Lire : https://www.seaplastics.org

 

Les sociétés innovantes engagées dans la filière émergente du génie écologique côtier se doivent d’utiliser des matériaux à faible impact sur l’environnement et à forte potentialité de recyclage ! L’économie circulaire doit être le leitmotiv de ces solutions basées sur la nature. L’esthétique et la notion de Biomimétisme ne doivent pas masquer les risques liés aux matériaux utilisés et ne sont en aucun cas des gages de performance environnementale.

 

Voilà pourquoi Ecocean n’utilise ni béton, ni plastique dans ses nurseries. Cette position ferme est partagée par les 15 salariés de l’équipe d’Ecocean, tous engagés dans la restauration écologique.

Si vous êtes en accord avec ce principe, partagez ce message 😉

Crédit Photo ©Rémy Dubas