La PCC, une solution d’avenir

Lutter contre l’appauvrissement des milieux

La PCC (Post-larval Capture and Culture) est la technique développée depuis plusieurs années par Ecocean, qui consiste à capturer puis à élever des post-larves naturelles. Elle est une alternative à la surpêche dans les Pays en Voie de Développement et permet d’obtenir une source de revenu durable pour les populations littorales. La PCC favorise la diminution des prélèvements de poissons sauvages et représente une solution immédiate à l’appauvrissement des milieux. En effet, interdire la pêche de poissons sauvages paraît impossible car elle concerne de trop nombreux acteurs : il semble donc préférable d’apporter aux populations locales, souvent défavorisées, une alternative plutôt que des interdictions.

La capture et la culture de post-larves: une alternative contre la surpêche

La PCC a l’appui de scientifiques de renom. Elle est considérée comme une « bonne pratique » par l’International Coral Reef Initiative (ICRI). Elle est recommandée par le Grenelle de la Mer (mesure 60b) et est soutenue par le programme « Man and Biosphère » de l’UNESCO.

  • Le principe :

    Il s’agit de prélever une faible proportion de post-larves avant la phase de colonisation de l’habitat côtier et avant que l'énorme majorité d'entre elles (plus de 95%) ne disparaisse par prédation naturelle ou manque d'habitat. Les post-larves constituent ainsi une ressource naturelle abondante, diversifiée et inexploitée!

  • L'objectif :

    Obtenir, après quelques semaines d'élevage, des animaux exploitables pour l'Aquariologie (poisson d'ornement) et pour l'aquaculture de subsistance (poisson de bouche), tout en réduisant l'effort de pêche sur les stocks naturels.

  • Le résultat :

    La PCC permet d'épargner les géniteurs présents dans l’écosystème, et de préserver les zones marines tout en obtenant des poissons de grande qualité et d'une grande diversité. La technique fonctionne en milieu tropical et tempéré.

     

  • Les utilisateurs

    Les gouvernements et services de pêche, les nouveaux entrepreneurs des PVD, les entreprises privées de l'aquariologie marine qui souhaitent proposer des poissons d'ornement issus d'une filière « propre » et durable, les parcs marins à thèmes, les ONG concernées par la sauvegarde de l’environnement.

PLONGEZ DANS LE BLOG ECOCEAN